5 erreurs à ne pas commettre quand on vend un bien !

5 erreurs à ne pas commettre quand on vend un bien !

Vous souhaitez vendre un bien qui vous appartient. Rendementlocatif.com vous rappelle les 5 erreurs à ne pas faire quand on souhaite vendre un bien.

Erreur n°1 : Surestimer le prix de votre bien

Le succès d’une vente immobilière dépend en grande partie de l’estimation d’une maison ou d’un appartement. C’est ce qui fera que vous aurez des visites ou pas dans un premier temps. Un propriétaire est toujours attaché à sa maison, parce qu’il l’a rénové ou améliorer selon ses attentes et à donc tendance à surévaluer la valeur de son bien immobilier. Cependant l’estimation de votre maison doit seulement se baser sur du factuel et non sur l’affect :

  • Localisation,

  • Superficie,

  • Prix du marché,

  • État général et travaux à faire

  • Environnement proche,

  • Diagnostic et performance énergétique

  • Présence de terrasse et de jardin, cuisine moderne et autres points positifs ou négatifs

Il faut garder à l’esprit qu’une maison non visitée est souvent jugée trop chère par les acquéreurs, qui ne daignent alors même pas la visiter.

Erreur n° 2 : Ne pas vérifier la solvabilité des acheteurs

Si les acquéreurs ne sont pas solvables, signer un compromis pourrait immobiliser votre maison plusieurs mois sans que la vente ne se réalise. Il suffirait en effet aux acquéreurs de montrer des refus de prêt pour que le compromis soit annulé. Cela représenterait une grosse perte de temps pour vous.

Vous pouvez ainsi demander à votre acquéreur une promesse de financement de son banquier ou tout simplement lui poser quelques questions sur son métier, sa capacité d’emprunt même si cela n’est pas toujours évident ou peut paraître indiscret.

Erreur n°3 : En dire trop sur la vente

Tout comme vous en tant que vendeur vous essayez d’obtenir des informations sur votre acheteur, il en est de même pour ce dernier. Il n’a pas besoin de savoir combien vous avez fait de visite, si vous êtes pressé ou si vous n’arrivez pas à le vendre. Même si tel est le cas ne dites rien, cela représente des arguments de négociation pour l’acquéreur.


Erreur n°4 : Négliger les obligations légales lors de la vente d’une maison

Lorsque l’on vend son bien, il faut garder en tête que l’on a des obligations. En tant que propriétaire cédant, vous avez l’obligation de fournir des informations de nature technique et juridique aux futurs acheteurs.

Vous devez notamment fournir le dossier de diagnostics techniques, qui contient tous les diagnostics obligatoires :

  • Diagnostic assainissement,

  • État de l’installation au gaz,

  • État de l’installation à l’électricité,

  • Diagnostic de performance énergétique, 

Le fait que vous prépariez ces documents au préalable aura tendance à donner confiance à l’acquéreur et vous fera surtout gagner du temps à tous les deux.

Erreur n°5 : Penser qu’il n’y a pas de saisonnalité dans l’immobilier

Certains pensent qu’il n’y a pas de bon ou mauvais moment pour vendre son bien. C’est faux, surtout si la vente se passe hors agence !

Il faut donc savoir que c’est au printemps et en été que la plupart des transactions se réalisent, pour plusieurs raisons. Généralement, les futurs acquéreurs cherchent un nouvel appartement au printemps pour y aménager en été, le but étant d’être prêt pour la rentrée scolaire. Point positif en tant que vendeur : La concurrence est moins rude en été, et vous pourriez gagner à vendre à cette période.

Attention également à ne pas négliger la période de mise en vente de la maison. Il est indispensable de ne mettre la maison en vente que lorsque celle-ci est prête à être visitée, c’est-à-dire propre, rangée et rénovée. En effet, certains acquéreurs sont toujours à l’affut de nouvelles annonces, et les premières semaines de mise en vente vont attirer les potentiels acquéreurs en recherche active.

BONUS : Erreur n°6 : Négligez l’annonce de vente

L’annonce de votre bien représente le premier contact qu’un potentiel acquéreur va avoir avec votre bien, la première impression. Si elle n’est pas très bonne l’acheteur gardera cette mauvaise impression pendant la visite et ne sera pas dans des dispositions optimums.

Voici nos conseils :

  • Consultez les annonces en ligne : Vous pourrez ainsi analyser la concurrence et déterminez des annonces qui vous plaisent ou que vous trouvez attractive pour vous en inspirer.

  • Ajoutez des photos : Le petit plus en ce qui concerne les photos et l’ajout d’un plan qui permet ainsi de mieux se rendre compte de l’appartement et de son aménagement. Cela permet également de mieux se projeter et de différencier votre bien puisque peu d’annonces en contiennent. Utilisez un grand angle, prenez des photos d’une maison propre, rangée et lumineuse et mettez en avant les atouts de votre bien. Choisissez bien également le moment où vous prenez vos photos. C’est toujours mieux d’avoir une impression de luminosité par exemple.

  • Soignez le titre : Soyez précis et clair, indiquez la nature du bien

  • Ne mentez pas : Si votre bien n’est pas en plein centre cela ne sert à rien de l’indiquer comme en centre-ville. Cela risque de produire l’effet inverse. Si vous avez une pièce de moins de 8m2, ne la comptez pas comme une chambre. L’acheteur ne veut pas se déplacer pour rien et aura l’impression d’avoir été dupé.

  • Ne vous limitez pas à un seul canal pour la diffusion des annonces : il y a de nombreux sites de diffusions d’annonces ne vous limitez pas à un seul.

Vous souhaitez vous faire accompagner et conseiller ? Faites appel à des pros !

[BRICO/DECO] TOP 8 des conseils pour aménager un petit extérieur

[BRICO/DECO] TOP 8 des conseils pour aménager un petit extérieur

[BRICO/DECO] 15 astuces pour optimiser l'espace d'un petit appartement

[BRICO/DECO] 15 astuces pour optimiser l'espace d'un petit appartement