instagram

La meilleure façon d’investir durant l’été

Si vous avez envie d’investir et que vous souhaitez un amortissement rapide, et plus précisément en septembre, un conseil : le logement étudiant.

 

Avec une petite surface comme un studio, le budget est restreint, car qui dit étudiant dit économe. De ce fait, le loyer ne doit pas faire peur, et rentrer dans leurs clous. Les petites surfaces affichent une très bonne rentabilité, car elles sont très demandée. De plus, un étudiant qui s’installe est bien souvent un locataire qui restera quelques années.

 

Mais il y a mieux. Prenons les résidences étudiantes, grâce à la loi Censi-Bouvard, elles permettent de déduire de son imposition une partie du bien. Une fiscalité avantageuse qui n’est pas négligeable. Pouvant aller jusqu’à 11% de déduction fiscale sur le prix hors taxe du bien immobilier, elle est alors répartie sur 9 ans et plafonnée à 33 000€.

 

Réduisant les risques de vacance, il paraît intéressant d’investir dans ce type de bien. Alors, si vous vous destiniez à un investissement plus important, pourquoi ne pas en acheter deux ? Vous pourrez ainsi pallier les éventuels impayés sur le loyer et répartir les risques sur deux logements différents.

 

Pour investir dans un logement étudiant, la période la plus propice reste très logiquement l’été. En effet, le cycle des études se situant entre septembre/octobre et mai/juin, les étudiants tentent tous de trouver leur logement « définitif » durant l’été.

 

L’été offre d’autres avantages, et notamment un qui devrait vous intéresser : plus de biens sont mis en vente. Les propriétaires de petites surfaces qui louaient alors à des étudiants mettent en vente après avoir reçu leurs derniers loyers en fin d’année scolaire, et vendent l’été, synonyme pour eux de période creuse. Cette période offre également l’avantage de pouvoir avoir un peu de temps devant soi pour d’éventuelles rénovations, avant la mise en location.